dimanche 5 octobre 2014

Femmes

D'où vient votre haine ? Hommes de mon siècle et hommes d'Eglise, pourquoi méprisez-vous celles qui vous ont conçus, portés, celles dont les mains ont reposé vos fronts aux nuits brûlantes de fièvre de votre enfance, celles qui tissent et cardent vos vêtements, vous nourrissent, celles qui vous assisteront à l'heure de mourir, vous fermeront les yeux et vous coudront dans vos linceuls, celles qui tiennent du sensible et du palpable leurs connaissances, celles qui deux fois vous mettent au monde : en mère d'abord puis en amante ?
Souvenez-vous que c'est aux femmes tout d'abord que le Christ ressuscité s'est montré - et non aux hommes : eux l'avaient trahi, frappé, jugé, crucifié. Son premier mot est "Femme" ! "Femme, pourquoi pleures-tu ?" et "Pourquoi cherchez-vous parmi les morts celui qui est vivant ?"
C'est à elles qu'il annonce en premier la bonne nouvelle. Les voilà part désormais de la victoire de la Vie sur la Mort ! Seule l'Eglise cherche encore le Christ sur la croix et dans le sépulcre ! Les apôtres, eux, ont été bouleversés par la nouvelle que les femmes leur ont apporté et se sont précipités pour voir ! et saint Luc a une phrase qui toute ma vie m'a fait tressaillir à la lire, à l'entendre : "ils ont trouvé les choses comme les femmes l'avaient dit."

Christiane Singer
Une passion
Albin Michel, 2007, pp 130

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire