samedi 15 novembre 2014

Mais où j'étais avant ?

Livre : Femme désirée, femme désirante
http://www.lechoixdeslibraires.com/livre-21985-femme-desiree-femme-desirante.htm



"En réponse à cette question, si les parents déclarent à leur petite fille qu'avant sa naissance ils pensaient déjà à elle et la désiraient, la voilà soudainement radieuse. Le travail éducatif des parents doit non seulement répondre aux questions concernant la sexualité, mais aussi à celles qui parlent de la mort. Si la petite fille comprend qu'il est possible d'exister dans des pensées, des mots et des désirs, elle peut s'apercevoir qu'il y a plusieurs façons d'exister. Ainsi admet-elle la mort, en se disant qu'une fois qu'on est mort il est possible, comme avant de naître, d'être relié à ceux que l'on aime, même si on ne les voit plus.
Les générations passées ont forgé en nous l'interdit de parler de la mort aux enfants. Lever ce tabou nous autorise à penser que nous sommes mortels, et à nos enfants de le savoir. Il est donc important de permettre aux enfants d'assister aux enterrements. De pouvoir participer à un rituel de départ leur fait comprendre que les parents prolongent les grands-parents et qu'eux-mêmes prolongeront les parents. Ils intègrent ainsi la dimension transgénérationnelle de la vie."


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire