mercredi 4 octobre 2017

Les liens d'attachement

Source : https://fannys.fr/les-liens-dattachement/

 « Avec lui, j’ai enfin trouvé l’amour. » « Si elle me quitte, ma vie est finie. » « Il ne veut plus me parler, je me sens maaaaaal »… Bref. On a tous établi des liens d’attachement avec les autres sans s’en rendre compte. TOUS. Il s’agit en fait de dépendances, émotionnelles, matérielles, narcissiques, etc. On peut avoir trouvé un certain équilibre, mais on n’est pas libre. Parce que notre bien-être dépend des autres.

Alors, les liens d’attachement, c’est quoi en fait ? Et comment fait-on pour s’en libérer ?

Je vous explique tout ça en BD !

Il est très commun de ressentir un manque en soi, comme si on avait un trou noir à l’intérieur.
On vibre ce manque sans le savoir. Comme un message envoyé autour de soi.

Vibrer un manque, c’est un peu comme émettre un signal radio
Les ondes sont invisibles mais le message est transmis.
Vibrer un manque, c’est aussi un peu comme de jeter des pierres dans un lac :
Le message va se répandre en ondes circulaires…
Sans s’en rendre compte, on va alors attirer et être attiré(e) par une personne de la même tonalité
Et on va croire qu’elle seule peut combler ce vide en nous…
On tombe amoureux…
« Avec lui/elle, j’ai enfin l’impression d’être entière/entier »
« C’est ma moitié »
Un lien d’attachement s’est créé.

Ce que l’autre nous apporte, on ne peut pas lui prendre, car c’est une partie de lui/d’elle
Au quotidien, on peut ne pas voir ou ne plus voir cet attachement
On croit aimer l’autre. C’est en fait un « amour » conditionnel…
…qui crée une dépendance plus ou moins forte…
…qui fait inévitablement souffrir un jour…
…et qui peut facilement basculer vers la haine.
La même chose peut se reproduire avec une autre personne
Et se reproduire encore avec d’autres personnes…
Les liens d’attachement se créent aussi sous différentes formes
…au fond c’est la même chose.
L’attachement peut n’être ressenti que par l’une des deux personnes

On peut finir par se rendre compte de ces liens et réagir !
…et chercher une solution.
On peut chercher trèèèèèèèès longtemps
Et puis un jour…
On pense (enfin) à chercher en Soi
Chez certains l’ouverture est rouillée
Chez d’autres elle est verrouillée, par une partie de nous-même (inconsciente) qui a veillé à protéger notre intégrité physique ou psychologique
On peut aussi se faire aider
par un ami, la famille, un thérapeute
 parce que parfois, les premières choses qui sortent, coincées depuis trop longtemps, sont douloureuses…
ces pièces de nous-même ont besoin d’être acceptées, pardonnées, transmutées
(l’aide d’un professionnel est recommandée !)
Pour n’en conserver que la force constructive.
Avec le recul, on peut voir comment toutes nos expériences se complètent pour former ce qu’on est aujourd’hui.


Et c’est en cherchant à l’intérieur, en Soi…
…de plus en plus profondément…
…qu’on finit par trouver ce qu’on cherchait !
Passée l’euphorie première…
…on comprend que pour combler pleinement le manque qu’on ressent…
…on va devoir augmenter l’Amour de Soi !
La complétude est en nous, ne cherchons plus à l’extérieur ce que nous possédons déjà à l’intérieur !

Alors on peut créer des relations d’Amour vrai, d’Amour inconditionnel

Tout en se sentant libre et léger
On est rayonnant, on vibre l’Amour !
On peut alors apporter notre contribution



Pour conclure, et pour commencer !
C’est à vous !

Si vous non plus vous ne voulez plus vivre ce genre de situations, dans lesquelles vous avez l’impression de devoir supplier pour obtenir ce dont vous avez besoin :

Vous pouvez commencer par prendre conscience de vos liens d’attachement. Allez voir en vous-même quelles sont les dépendances qui se sont installées. Allez questionner les parties de vous qui demandent à d’autres personnes : « aime en moi ce que je n’aime pas moi-même ». Apportez-y votre bienveillance. La clé c’est l’Amour de Soi !

La bienveillance envers vous-même est un excellent début !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire