dimanche 15 mai 2022

mercredi 4 mai 2022

Idée lecture : Un monde vulnérable, Pour une politique du care - Joan C. Tronto

Source : https://www.editionsladecouverte.fr/un_monde_vulnerable-9782707157119


Un monde vulnérable, Pour une politique du care
Joan C. Tronto

« Que signifierait, dans la société contemporaine, prendre au sérieux, comme faisant partie de notre définition d’une société bonne, les valeurs du care– prévenance, responsabilité, attention éducative, compassion, attention aux besoins des autres – traditionnellement associées aux femmes et traditionnellement exclues de toute considération publique ? » Telle est la question que pose la théoricienne féministe Joan Tronto dans ce livre majeur qui a largement contribué à renouveler le champ de la philosophie politique dans le monde anglo-saxon. Le care a longtemps été compris comme une qualité féminine moralement positive. La « moralité des femmes » est même apparue à certains comme une stratégie convaincante pour provoquer le changement politique. Or les femmes restent encore largement exclues du pouvoir. 

Pour sortir de cette impasse théorique et politique, affirme Joan Tronto, il faut cesser d’associer le care à la « moralité des femmes ». Il s’agit plutôt de présenter une défense politique de l’éthique du care, défini comme « une activité générique qui comprend tout ce que nous faisons pour maintenir, perpétuer et réparer notre “monde”, de sorte que nous puissions y vivre aussi bien que possible ». Tronto considère qu’à condition de déplacer les frontières entre morale et politique, raison et monde des sentiments et entre vie publique et sphère privée, le care peut apparaître comme un concept politique utile, susceptible de nous aider à repenser la coopération démocratique d’êtres qui sont tous fondamentalement vulnérables, comme l’est aussi leur monde commun. 

 

lundi 2 mai 2022

Trashing. Le côté obscur de la sororité - Jo Freeman 1976

J'y lis la description d'un exemple intense lié au phénomène du radicalisme rigide décrit dans le livre "Joie militante" : retourner vers l'intérieur d'un groupe, vers les autres, vers soi, la colère que l'on n'arrive pas à faire déboucher à l'extérieur, vers ce qui nous opprime. Ici accentué par les conditionnements de genre intériorisés et socialisés autour de la valeur, de la compétition, des codes masculins/féminins...


Source : https://infokiosques.net/IMG/pdf/trashing-pageparpage.pdf

Cet article est une critique des phénomènes de trashing dans le
Mouvement féministe des années 70. Il a été écrit pour le magazine
Ms. et publié dans le numéro d'avril 1976, pp. 49-51, 92-98, sous le
pseudonyme de Joreen. Il a entraîné plus de lettres de lecteur·ices
que n'importe quel article précédemment publié dans Ms., tous sauf
quelques-uns racontant leurs propres expériences de trashing.

Mis en page et traduit par Elsa Deck Marsault et le collectif Fracas :
collectif.fracas@gmail.com


Trashed : être évincé·e, socialement jeté·e à la poubelle, être
fortement critiqué·e ou voir sa réputation ruinée, être diffamé·e.
 

Trashing : phénomène d’abattage, de diffamation, de démolition
sociale.


Qu'est-ce qu'un organisateur ? - Richard Rothstein - Organisez-vous !

Source : https://organisez-vous.org/quest-ce-quun-organisateur-richard-rothstein/

 


En résumé, les organisateurs organisent des organisations. Les organisations ne naissent pas parfaitement structurées et leur développement nécessite un travail de longue haleine.

I. Les organisateurs organisent des organisations

II. La description conventionnelle d’une « organisation démocratique »

III. Les membres des organisations réelles ont une vie quotidienne à mener, un emploi du temps chargé, des souffrances ordinaires et des besoins personnels

IV. Les activistes compétents ne sont pas nés ainsi, ils ont été formés par des organisateurs

V. Un organisateur perçoit une action non seulement comme un moyen d’accomplir quelque chose, mais surtout comme une possibilité d’offrir de nouveaux enseignements aux apprentis leaders

VI. Les organisateurs sont nécessaires à l’organisation ; les organisations sont nécessaires au changement social.

Lire l'article complet


Lire aussi : Ni leaders, ni followers. Qui sont les organisateurs ? - Organisez-vous !

[...] 

     « Même s’ils agissent souvent dans l’ombre, des organisateurs sont présents dans chaque organisation en pleine croissance. Et si la description conventionnelle des organisations est en vigueur, celles-ci en viennent à cacher leurs organisateurs, et même jusqu’à prétendre qu’ils n’existent pas. La conséquence directe de ce choix et que la notion même d’organisateur, qui devrait être au cœur de la vie quotidienne d’une organisation, devient floue et vaporeuse. Plus grave encore, quand le travail des organisateurs est dissimulé, les tâches primordiales d’enseignement, de conseil, d’affirmation de soi, de parrainage et de guidage (toutes les tâches d’organisation) deviennent des tâches clandestines de manipulation. Or une organisation ne peut évaluer ni demander des comptes à ses organisateurs que si leur rôle est à la fois publiquement défini et approuvé. »

    Richard Rothstein, « What is an organizer ?  » (1973)

[...] 

en distinguant deux types d’organisateurs, les organisateurs-catalyseurs et les organisateurs-agitateurs :

    Les organisateurs-catalyseurs sont les organisateurs tels que les décrit Rothstein : ce sont des premiers-concernés, qui sont membres à part entière d’une association, où ils ont pour rôle de faire monter en puissance les mobilisations en y développant les relations et les structures.

    Les organisateurs-agitateurs sont extérieurs aux associations qu’ils accompagnent. Ce sont des personnes-ressources qui interviennent de façon ponctuelle pour bousculer les habitudes, apporter de nouveaux outils et faciliter le démarrage de nouvelles campagnes.

 [...] 


Lire aussi : Le Guide de l'organisation collective - Organisez-vous !
https://organisez-vous.org/guide-organisation-collective/

 

Lire aussi : 11 idées reçues sur le community organizing - Organisez-vous !
https://organisez-vous.org/11-idees-recues-community-organizing/

11 idées reçues sur le community organizing - Organisez-vous !

Source : https://organisez-vous.org/11-idees-recues-community-organizing/

Par Chloé Rousset



Sommaire des idées reçues :

    « Le community organizing est une méthodologie uniforme »
    « Le community organizing, c’est la méthode Alinsky »
    « Le community organizing, c’est un imaginaire viriliste »
    « Le community organizing renforce des logiques communautaristes »
    « Le community organizing défend une approche trop locale des enjeux politiques »
    « Le community organizing, c’est la professionnalisation de la posture militante »
    « Le community organizing, c’est le complexe du sauveur blanc »
    « Le community organizing n’a pas d’éthique »
    « Le community organizing n’a pas de vision politique »
    « Le community organizing prône une approche réformiste »
    « Le community organizing encourage le désengagement des services publics »

 

Lire l'article


Déclaration de philosophie de l’OVEO – Avril 2021

Source : https://www.oveo.org/declaration-de-philosophie-de-loveo-avril-2021/

Violence éducative ordinaire : au-delà des gestes, des mots, un système de domination à déconstruire

À ce jour, la loi du 10 juillet 2019 d’interdiction des violences éducatives ordinaires n’a pas encore été suivie de mesures précises (non-prise en compte dans le plan de lutte contre les violences faites aux enfants, pas de campagne d’information de grande ampleur…). Il s’agit pourtant d’un enjeu central, dans un contexte sanitaire qui met à mal la situation des enfants (augmentation des violences intrafamiliales, difficultés psychologiques, violences institutionnelles…).

Cet enjeu de société est dans la plupart des cas envisagé sous l’angle d’une série de gestes ou d’attitudes qu’il s’agirait de bannir de l’éducation (« les » violences éducatives ordinaires). Bien souvent, le principe de l’obéissance aux adultes n’est pas remis en question, aboutissant parfois à des conseils éducatifs relevant de la manipulation. En cela, les neurosciences, aujourd’hui mises en avant, peuvent malheureusement être utilisées dans le but que les enfants se conforment plus facilement aux demandes des adultes.

Or, la notion de violence éducative ordinaire va plus loin : il s’agit bien d’une violence systémique, relevant d’une logique de domination des adultes vis-à-vis des enfants. Ce système de domination apparaît d’autant plus difficile à déconstruire qu’il est considéré par la société comme normal, voire naturel. Ce schéma de pensée influence notre rapport au monde, notre rapport aux autres, notre rapport à nous-même, entretenant les mécanismes de la violence. À noter qu'il est particulièrement à l’œuvre dans les affaires de pédocriminalité et d’inceste (soumission inconditionnelle à l’autorité de l’adulte, enfants qui ne sont pas écoutés, pas crus…).

À travers cette déclaration de philosophie, l’OVEO entend clarifier ce qui constitue son ADN – la dénonciation de toutes les formes de violences, et la déconstruction des principes de supériorité et de domination des adultes vis-à-vis des enfants – et mettre en lumière les ressorts de cette violence systémique, dont la prise de conscience sociétale reste encore à venir.

Notre déclaration de philosophie – Avril 2021 (pdf)

 

samedi 30 avril 2022

Infokiosques : Les ateliers du groupe SOIN

 Source : https://infokiosques.net/spip.php?auteur838

Les ateliers du groupe SOIN

 "A partir de septembre 2017, le groupe soin s’est (...) réuni publiquement une à deux fois par mois. II s’est constitué autour d’une idée simple : tout le monde a fait l’expérience de la maladie et de la guérison, a ce titre, tout le monde a son mot a dire sur ces questions. Certain.e.s d’entre nous sont formé.e.s (en médecine allopathique ou non conventionnelle), d’autres non, et nous prenons grand soin (hehe) à ne pas hiérarchiser les savoirs, à ne pas valoriser une parole plutôt qu’une autre. Le savoir contenu dans chaque expérience singuliére est aussi précieux que le savoir académique que certain.e.s d’entre nous détiennent. [...]
A l’origine, nous nous sommes fixés plusieurs objectifs :
- échanger des savoirs, se transmettre des trucs et astuces pour faire face a telle ou telle situation
- développer un annuaire de praticien.ne.s de confiance
- avoir des « ressources » matérielles pour affronter certaines situations : aussi bien du matériel de premiers secours pour les manif par exemple que de la documentation pour pouvoir s’informer."

Voir les 3 volumes 



Source : https://infokiosques.net/spip.php?article1896

Quelles ressources pour le soin et le soutien collectif

mis en ligne le 7 mars 2022 - Collectif Marmite

Lire l'article

 

Imaginer, expérimenter, bifurquer : les enseignements du passé

Source : https://www.terrestres.org/2022/03/07/imaginer-experimenter-bifurquer-les-enseignements-du-passe/


 

Alessandro Pignocchi

Une stratégie classique pour rendre incontestable une domination consiste à la naturaliser sur la base d’un récit démontrant son caractère inéluctable. Le récit « évolutionniste » joue ce rôle pour la plupart des formes de domination que nous connaissons aujourd’hui : on peut bien les regretter, mais mieux vaut les accepter sagement car elles sont le résultat d’une immuable trajectoire évolutive. Trajectoire que connaissent toutes les sociétés humaines qui les mènent, après un certain nombre de stades intermédiaires, des clans de chasseurs-cueilleurs à l’État-Nation moderne.


Le dernier livre de l’anthropologue américain David Graeber (1961-2020) et de l’archéologue britannique David Wengrow, Au commencement était… Une nouvelle histoire de l’humanité, démonte ce triste scénario. Les auteurs montrent que l’histoire des sociétés humaines a été profondément foisonnante, avec de multiples expériences, bifurcations et hésitations où le choix délibéré et l’imagination politique ont joué un rôle central. La situation actuelle, présentée comme l’accomplissement d’un modèle unique et dans laquelle nous semblons bloqué·es, est toute contingente et n’avait rien d’inéluctable. Comment, alors, nous débloquer ?

La critique indigène et la réaction des Lumières

mardi 19 avril 2022

Le Guide de la propriété foncière agricole

 

Source : https://terredeliens.org/guide-propriete-agricole-responsable

Ce guide est conçu comme un outil d’aide à la réflexion, pour ouvrir progressivement le champ des possibilités qui s’offre à propriétaire privé au moment de céder ou de louer son bien agricole, selon sa situation personnelle et familiale.

Il est destiné aussi bien aux propriétaires de biens agricoles se questionnant sur l’orientation et l’usage de leur propriété qu’aux accompagnatrices et accompagnateurs de projets fonciers.

3 millions de propriétaires agricoles, et moi et moi et moi 

Ils sont 3 millions et avec eux, c’est une partie de l’avenir de notre agriculture qui s’écrira. Agriculteurs, filles ou fils d’agriculteurs·trices mais aussi, simples héritier·es, les millions de propriétaires de terres agricoles en France représentent aujourd’hui l’une des clés de l’agriculture de demain. Car les chiffres sont là et vertigineux.

D’ici 10 ans, plus de 25% des agriculteurs·trices partiront à la retraite laissant derrière eux 5 millions d’hectares de terre à reprendre. Ce qu’il adviendra de ces terres lorsqu’elles seront remises sur le marché, pour être vendues ou louées, sera décisif.
Viendront-elles nourrir la concentration foncière, l’agriculture intensive, la déconnection entre agriculture et société et le déclin des campagnes ? Ou permettront-elles l’entrée d’une nouvelle génération d’agriculteurs·trices et la transition vers des formes d’agriculture biologique et protectrice de l’environnement ? Les propriétaires de terres agricoles ont une partie de la réponse. Mais ils sont encore aujourd’hui encore trop peu accompagnés.

Ce constat, c’est Terre de Liens qui le dresse, actrice de terrain, aux côtés des centaines de propriétaires agricoles qui sonnent chaque année à sa porte en recherche de solution.
Information dispersée ou inaccessible, solitude dans la démarche, parcours du combattant, toutes et tous parlent de la dose de courage, de patience et de détermination nécessaire à une transmission éthique et responsable de leurs terres.

Face aux urgences et à l’inexorable disparition des fermes, il est urgent de changer d’échelle.

On ne peut pas se résoudre à n’accompagner que les propriétaires ultra déterminés. Il faut que l’on touche toutes celles et ceux qui ont hérité de terres sans vraiment savoir ce qu’ils vont en faire, les agriculteurs et agricultrices en fin de carrière qui n’ont pas eu le temps de penser la transmission de leurs terres, etc… décrit Caroline Dumas, chargée de mission installation-transmission de Terre de Liens. Au risque de voir s’accélérer la disparition des fermes diversifiées, respectueuses de l’environnement et à taille humaine au profit de mégas-fermes en monocultures bâties sur le triptyque production massive - génétique - robotique.

Un guide pour aiguiller les propriétaires de terres agricoles

C’est de ces observations qu’est né le Guide de la propriété foncière agricole publié par Terre de Liens.

Fruit de 20 ans d’expertise de terrain, ce guide est une véritable boîte à outils au service des propriétaires de foncier agricole. Il réunit en un seul endroit toutes les informations utiles pour une transmission responsable de terres agricoles.

Vente, location, don, leg, il n’y a pas de réponse unique. Mais chacun·e peut désormais se projeter dans les contraintes du cadre légal et trouver l’équilibre entre son projet de transmission, ses besoins financiers et ses engagements éthiques.

Maintenant il n’y plus qu’à le faire connaître partout en France pour qu’il n’y ai plus de propriétaire agricole désemparé·e, résume Caroline Dumas !

 


Il se découpe en six parties, assorties d'une dizaine d'annexes :

  1. Faire bon usage des terres agricoles : un enjeu clé pour nos sociétés
  2. Comprendre le potentiel agricole d'un bien
  3. Orienter l'avenir d'un bien agricole
  4. Louer un bien agricole : comprendre le bail rural et ses différentes possibilités 
  5. Vendre pour favoriser des installations et l'agriculture biologique
  6. S'inscrire dans un projet collectif, solidaire et écologique pour préserver et partager les terres agricoles 

Pour retrouver l'ensemble des références mentionnées dans le guide, rendez-vous dans le dossier thématique dédié.

 

 



dimanche 10 avril 2022

BARUCH SPINOZA (1632-1677) – Une vie, une œuvre [1986]

Source : https://www.youtube.com/watch?v=E-kkOsU5qPY



3 pensées stoïciennes pour garder le cap dans une action

Source : https://organisez-vous.org/stoicisme/

 

Il n’y a rien de plus chaotique que la lutte. Sans cesse pris par le temps, nous sommes constamment préoccupés par les étapes à venir, les revers inattendus, les complications, les contretemps ou les désaccords. Et au beau milieu de ce tohu-bohu, il est alors parfois tentant de prendre des décisions stratégiques à la volée, sur une intuition, ou en réaction à un imprévu.

Cependant, l’urgence nous fait souvent commettre des erreurs, et il est primordial de tout mettre en oeuvre pour toujours se donner un véritable moment de réflexion, de quoi faire un pas de côté et revenir aux principes et aux valeurs qui structurent notre engagement.

C’est en ce sens que nous avions exposé, dans un précédent article, à quel point il est important de s’évaluer après une action collective. A cette occasion nous avions d’ailleurs précisé que, pour garder le cap lors des moments difficiles, il est utile de rédiger un plan de bataille ou une feuille de route avant de se lancer dans la lutte. Parce qu’écrire noir sur blanc quels sont ses principes, ses valeurs et sa stratégie d’ensemble permet ensuite, au coeur de l’action, de disposer d’un compas qui nous rappelle constamment à l’essentiel.


Lire l'article

Par Jean-Michel Knutsen | 15 avril 2019

 

Sommaire

Pensée n°1 : Qu’est-ce qui dépend vraiment de moi ?

Pensée n° 2 : Quelle est ma posture ?

Pensée n°3 : Parmi mes actions, lesquelles ne sont pas nécessaires ?


Lutter sans se cramer

Source : https://organisez-vous.org/lutter-sans-se-cramer/

Ou comment ne pas se sacrifier pour la cause et préserver son groupe sur la durée

Dans un contexte d’urgence, où les enjeux sont élevés et où nos forces sont minces, on peut être tenté·e·s de tout donner pour la lutte, au détriment de sa santé et d’un engagement stable sur le temps long.

Lutter sans se cramer, cela veut donc dire se préserver, mais aussi faire preuve de résilience (c’est-à-dire résister aux épreuves et tenir dans les moments difficiles). Surmonter les déconvenues, les impasses, la répression, les défaites, les conflits internes, tout cela pour continuer à se renforcer en tant que groupe et atteindre ses revendications.

Voici quelques pistes pour renforcer la culture de résilience de votre collectif.

Lire l'article

 

Sommaire

Se structurer pour mieux résister

  • La tyrannie de l’absence de structure
  • La micropolitique des groupes

 Défaire le radicalisme rigide

  • Qu'est ce que le radicalisme rigide ?
  • Pratiquer le militantisme joyeux

Mesurer son ambition et calibrer ses revendications

  • La stratégie des petits pas
  • Rédiger sa théorie du changement

 

samedi 9 avril 2022

De Nuit Debout aux Gilets Jaunes : La Tyrannie de l'Horizontalité

Source : https://organisez-vous.org/tyrannie-horizontalite-article/

 

Jo Freeman [Crédit : Carol Moore]

 

Depuis plusieurs années, « l’horizontalité » est à la mode. De Nuit Debout aux Gilets Jaunes en passant par les Assemblées Générales étudiantes, de nombreux militants choisissent désormais de s’affranchir de représentants, de chaîne hiérarchique ou encore de structures formelles de fonctionnement. Ces choix, qui font aujourd’hui débat, sont difficiles à analyser sans appareil conceptuel.

Dans ce contexte, Marjorie Maquet, traductrice chevronnée, a accompli un très gros travail pour nous offrir une traduction fluide et ciselée de « La Tyrannie de l’Horizontalité », article culte de la féministe américaine Jo Freeman, dont la réflexion sur la structure des mouvements sociaux et leur quête d’horizontalité est plus que jamais d’actualité.

Afin d’introduire ce texte [dont la traduction complète est maintenant disponible sur notre site], nous reproduisons ici une courte note introductive, ainsi que quelques morceaux choisis qui nous semblent les plus utiles aux militants d’aujourd’hui. Bonne lecture !

Jo Freeman, c’est qui ?

Lire l'article

Par Jean-Michel Knutsen | 3 février 2019

mercredi 6 avril 2022

Ce livre explique aux enfants comment se protéger des violences

Source : https://www.memoiretraumatique.org/assets/files/v1/Documents-pdf/2022-quand-on-te-fait-du-mal_ponti-memoire-traumatique-hdweb.pdf



Distinguer le bien du mal, cela s’apprend. Mais comment faire lorsque celles et ceux qui auraient dû nous livrer les clés de ce savoir essentiel sont en réalité ceux qui nous font du mal ? Pour les enfants victimes de violences, il est ainsi bien difficile de mettre le doigt sur des comportements déviants et violents et les dénoncer, d’autant plus lorsqu’ils sont perpétrés par un membre de la famille, de l’entourage, un professeur ou un médecin… Pour donner les ressources nécessaires aux plus petits, l’association Mémoire traumatique et victimologie a mis au point un petit livre intitulé Quand on te fait du mal, mis en images par le célèbre illustrateur pour enfants Claude Ponti. Une initiative précieuse pour accompagner les enfants victimes de violences et les adultes qui veulent leur venir en aide. Découvrez-le en accès libre à la fin de cet article.

Quand on te fait du mal, s’adresse aux tout jeunes enfants, de la maternelle au CE1. L’objectif de ce livret de prévention et d’informations est non seulement de les aider à déterminer s’ils ont été victimes de violences, mais aussi de leur faire découvrir les conséquences que cela peut avoir sur eux et leur comportement.

Il réunit les textes intelligents et sensibles de la docteure Muriel Salmona, psychiatre spécialisée dans la psychotraumatologie de l’enfant et l’adulte (présidente de l’association Mémoire traumatique et victimologie, membre de la CIIVISE) et de Sokhna Fall, thérapeute familiale spécialisée dans la prise en charge des violences intrafamiliales, victimologue, ethnologue et vice-présidente de l’association. Le tout mis en images par le célèbre dessinateur de livres pour enfants Claude Ponti.

 

jeudi 31 mars 2022

Militer : une activité safe ? Pour une critique politique de la notion d’espace safe

Source : http://contre-attaques.org/magazine/article/militer-une


Dans les milieux militants, le concept d’espace safe suscite de plus en plus d’intérêt...et de critiques. Nous publions ici une première tribune sur le sujet, proposée par la militante afroféministe Fania Noël.

Être une activiste afroféministe s’inscrivant dans l’anticapitalisme est un exercice à double emploi, notamment en matière de pratiques militantes. Il s’agit d’une part, de défendre ses activités contre les attaques réactionnaires teintées de mépris et de l’autre, de continuer à développer des critiques constructives pour faire avancer nos luttes. La notion d’espace “safe” ne peut échapper à ces critiques.

Un espace safe, ou espace sécuritaire en bon français, vise à l’élimination de la violence dans les interactions entre les membres ; notamment ceux appartenant à des groupes sociaux marginalisés dans la société. Mais est-ce vraiment possible ?

La violence règne sans ambiguïté, et de manière hégémonique, partout dans la société. Les groupes Facebook, forums ou espaces se définissant ou se voulant “safe”, même avec toutes les dérives libérales, ne peuvent ainsi pas retirer un “droit” à des personnes ayant des propos violents ou oppressifs. Ces derniers vont pouvoir continuer à les exprimer, les entendre, les lire et les partager en ligne, au travail, dans l’institution scolaire, dans les médias, le gouvernement, ou dans la rue.

Ne pas confondre espace affinitaire et militantisme

Lire l'article complet

 

Podcast : Les Coulisses de la lutte

Source : https://organisez-vous.org/les-coulisses-de-la-lutte/


Les Coulisses de la lutte - Une série documentaire réalisée par Narimane Baba Aissa et produite par L’association Organisez-Vous ! 

Les coulisses de la lutte est une série de portraits documentaire radio de 40 minutes, qui remet la focale sur ce que les individus en lutte vivent au quotidien. Elles et ils sont gouvernantes, mères luttant contre la fermeture de sa maternité en zone rurale, habitant·es délogé·es, militant·es anti-nucléaires. Sur les traces des lieux et photos souvenirs qui les ont marqués, elles et ils nous font entrer dans les coulisses d’un combat qui a bouleversé leur vie. 

Saison 1

Episode 1
Grève, casseroles et sous-traitance

Episode 2
Dignité pour les délogé·es

Episode 3
Campement à haute activité

Episode 4
Touche pas à ma maternité !


Pour un militantisme joyeux : repères théoriques et pistes concrètes

Source : https://organisez-vous.org/militantisme-joyeux/


A partir du livre Joyful militancy / Joie militante... des repères théoriques et pistes concrètes.

Lire l'article


mardi 29 mars 2022

Climat : mon cerveau fait l'autruche

Source : https://www.arte.tv/fr/videos/098858-000-A/climat-mon-cerveau-fait-l-autruche/


Pourquoi, en dépit de l'imminence de la catastrophe climatique, ne parvenons-nous pas à changer nos modes de vie ? 

Y a-t-il une explication scientifique à cette inertie ? Réponse dans cette riche enquête qui révèle les surprenants réflexes du cerveau humain. 

Voir la vidéo : https://www.arte.tv/fr/videos/098858-000-A/climat-mon-cerveau-fait-l-autruche/

 

Wokisme ? ;-)))

 

Présidentielle 2022 : L214 interpelle les candidats avec 5 propositions pour faire progresser la condition animale

Proposition #1. Sortir de l’élevage intensif

Proposition #2. Mettre fin à la pêche industrielle

Proposition #3. Démocratiser l’alimentation végétale

Proposition #4. Créer un ministère de la Condition animale

Proposition #5. S’engager auprès des associations et des citoyens


Envie d’en savoir plus sur ces propositions et l’engagement des politiques à propos des animaux ? Rendez-vous sur le site de l’observatoire « Politique & Animaux » de L214 pour interpeller les candidats à la présidentielle 2022 et découvrir leurs positions sur la condition animale.

 

Égalité, discrimination, handicap : que proposent les candidates et candidats à la présidentielle ?

https://positivr.fr/egalite-discrimination-handicap-programmes-candidates-candidats-presidentielle/ 

 

Juliette Rousseau : compil de liens

Livres

Joie militante. Construire des luttes en prise avec leurs mondes
Carla bergman et Nick Montgomery - Traduction de Juliette Rousseau
Paru le 15 janvier 2021
https://www.editionsducommun.org/collections/all/products/joie-militante-carla-bergman-nick-montgomery-traduction-juliette-rousseau

Lutter ensemble. Pour de nouvelles complicités politiques,
Juliette Rousseau,
éditions Cambourakis, 2018, 425 pages – réédition en poche en avril 2021
https://www.cambourakis.com/tout/sorcieres/lutter-ensemble/

ITW

Vidéo - Editions du commun : discussion autour de Joie militante - Juliette Rousseau
Source : https://www.youtube.com/watch?v=fYPjUN6WElE

Podcast - Les Oreilles loin du Front - avec Juliette Rousseau
Source : http://www.loldf.org/spip.php?article704
Fichier audio : 19.04.17.lutter.ensemble.juliette.rousseau.mp3 (MP3 - 185.1 Mo) 

Podcast - Radio Zinzine
http://www.zinzine.domainepublic.net/emissions/SPX/2019/SPX20190223-LutterEnsemble.mp3

Podcast - Gang of witches #17 Lutter ensemble : témoignage d'une activiste - Juliette Rousseau
https://www.gangofwitches.com/podcast/episode-17/

Vidéo - #1 Comment tenir le marathon du militantisme ? Avec Juliette Rousseau, autrice et journaliste
https://www.youtube.com/watch?v=3jK4PnDF118

Vidéo - Alohanews - Comment lutter avec ses privilèges ? | Juliette Rousseau
https://www.youtube.com/watch?v=jYNMPPSF6Uo

Podcast - Radio Parleur - Juliette Rousseau : "Le militantisme nous renforce et nous fragilise à la fois"
https://podcast.ausha.co/penser-les-luttes/juliette-rousseau-le-militantisme-nous-renforce-et-nous-fragilise-a-la-fois

Podcast - Breton.ne.s et féministes - Entretien avec Juliette Rousseau
https://bretonnesetfeministes.lepodcast.fr/entretien-avec-juliette-rousseau

Podcast - Des conversations joyeuses pour faire avancer les luttes politiques - avec Juliette Rousseau
Source : https://podcasts.podinstall.com/louie-media-radio-nova-fracas/202103180100-des-conversations-joyeuses-pour-faire-avancer-les-luttes-pol.html

Podcast - Du Poil sous les bras - Luttes collectives avec Juliette Rousseau
https://audioblog.arteradio.com/blog/138255/podcast/138288/luttes-collectives-avec-juliette-rousseau

Podcast - Juliette Rousseau : « Les mots comptent dans les milieux militants »
https://www.nova.fr/news/juliette-rousseau-les-mots-comptent-dans-les-milieux-militants-133627-18-03-2021/

Articles

- Une fiche de lecture du livre de Juliette Rousseau
https://www.undernierlivre.net/juliette-rousseau-lutter-ensemble/

Juliette Rousseau : « De quoi le renoncement est-il le nom ? »
https://www.socialter.fr/article/juliette-rousseau-renoncement

Joie militante. Construire des luttes en prise avec leurs mondes - Extrait
https://blogs.mediapart.fr/editionsducommun/blog/191020/joie-militante-construire-des-luttes-en-prise-avec-leurs-mondes-extrait-0

Pour un militantisme joyeux : repères théoriques et pistes concrètes
https://organisez-vous.org/militantisme-joyeux/

Redevenir-rester vivant·es
https://www.terrestres.org/2021/05/17/redevenir-rester-vivant%C2%B7es/

« Écolos, antiracistes, féministes… Nous devons nous lier ensemble contre le système »
https://reporterre.net/Juliette-Rousseau-Ecolos-antiracistes-feministes-Nous-devons-nous-lier-ensemble-contre-le

 

lundi 28 mars 2022

Livre : Révolutionnaires, Récits pour une approche féministe de l'engagement

Source : https://www.editionsducommun.org/collections/all/products/revolutionnaires

Podcast : dans l'émission "la Ligne de Coeur".

Résumé

"Comment vos convictions, vos engagements révolutionnaires ont-ils modelé votre vie ?"
C'est avec cette question que s'ouvre la série d'entretiens qui compose ce recueil.

Révolutionnaires réunit six témoignages de femmes qui se sont engagées pleinement dans des luttes dans la seconde moitié du vingtième siècle. Elles se disent révolutionnaires ou ont participé à des mouvement qui s'y apparentent. Elles viennent d'Allemagne, d'Uruguay, de Suisse, d'Italie ou de France, ce sont des anonymes qui ont pourtant participé à l'histoire des mouvements sociaux et des luttes.

Elles sont autant de figures inspirantes qui soutiennent nos propres engagements. Elles nous aident à reconstituer la généalogie de nos convictions féministes et révolutionnaires en fouillant dans un passé très récent, encore vivant. À travers leurs récits c'est une histoire intime et féministe de l'engagement qui se raconte.

Les autrices

L'Atelier des passages est composé de personnes nées dans les années 1980 et 90, qui ont l'âge d'être les enfants ou les petits-enfants de ces militantes. Grâce à son travail, ce collectif donne à lire leurs paroles, contre le temps qui passe et parce que nous n'avons pas assez entendu leurs voix. 


dimanche 27 mars 2022

Violences conjugales, l’enfance confisquée

Source : https://www.franceinter.fr/emissions/interception/interception-11-octobre-2020


« Violences conjugales, l’enfance confisquée » , c’est un reportage de Lorélie Carrive. La prise de son a été assurée par Laurent Lucas. - Réalisation : Violaine Ballet - Mixage : Bruno Mourlan 


Tous les ans, entre 20 et 30 enfants sont tués dans des violences intra familiales. En 2018, environ 80 enfants ont perdu au moins un de leurs parents dans ces violences. Certains d’entre eux étaient présents lors des faits.

Les enfants vivant dans un foyer où s'exercent des violences conjugales, qu’ils reçoivent ou non des coups d'un père tyrannique, qu’ils assistent au tabassage régulier de leur mère, à sa mort parfois, ou qu’ils vivent dans cette terreur psychologique permanente, ne sont pas des témoins de ces violences à la maison, mais des victimes.

Une loi toute récente suspend l’autorité parentale de l’auteur des faits, le père la plupart du temps. Mais uniquement en cas de crime, commis sur l’autre parent. Dans le cas de violences répétées, prouvées, signalées maintes et maintes fois, très souvent l’autorité parentale n’est pas retirée.

Le huis clos imposé par la crise sanitaire du Covid-19 a exposé ces enfants à un risque encore plus grand. Les signalements au 119, numéro d’aide aux enfants en danger, ont par période bondi de près de 90% . En mars dernier, dans cette France inquiète et à l’arrêt, Daoudja, 6 ans, est mort chez lui, victime de la folie meurtrière de son père.

 

Pour aller plus loin

Ouvrage "L'enfant face à la violence dans le couple", sous la direction de Karen Sadlier, Dunod

Le site "violencesconjugales-enfants.fr"

"Violences conjugales : quand les enfants reproduisent les comportements", Claire Metz et Anne Thévenot, The Conversation, 03/09/2019

"Comment repérer les enfants exposés aux violences conjugales ?", Les Pros de la petite enfance, 10/10/2018

"Effets de la violence conjugale sur l'enfant", UNAF, 03/11/2017

Rapport d'étude "Les enfants exposés à la violence conjugale : recherches et pratiques", Nadège Séverac, décembre 2012

"L'enfant exposé à la violence conjugale : quelles difficultés et quels besoins d'aide ?", Cairn, 2009/01

"Les conséquences de la violence conjugale sur l'enfant", interview de Maurice BERGER. Professeur et Chef de service en psychiatrie de l'enfant au CHU de Saint-Etienne, Yapaka, 01/11/2009

 

jeudi 17 mars 2022

Le soin et la résilience en milieu militant

 

LISTE DE RESSOURCES EXISTANTES A PARTAGER

Site internet :

    
Livres :
  • "Politics of trauma" - Staci Haines
    https://en.fr1lib.org/book/11224039/fa8f2a 
  • "Le pouvoir de la vulnérabilité" - Brené Brown 
  • "Addicte à l'espoir, mon tour du monde de la non-violence" - Rachel Lamy - éditions Salvator
    qui aborde la question des résolutions de conflits, la reconstruction, le pardon, la réconciliation, la résilience individuelle et collective
  •  "Joie militante" - Construire des luttes en prise avec leurs mondes - carla bergman et Nick Montgomery, traduction Juliette Rousseau
  • "Micropolitiques des groupes : pour une écologie des pratiques collectives" – David Vercauteren
    Le livre et plein de ressources directement en ligne https://micropolitiques.collectifs.net/
  • "Quel monde voulons-nous" - Starhawk

Documentaires


Formations


 

mardi 1 mars 2022

Sauvages, naturelles, vivantes, en libre évolution… quels mots pour déprendre la terre ?

Source : https://www.terrestres.org/2022/02/10/sauvages-naturelles-vivantes-en-libre-evolution/

Lors d’un débat mouvant, des personnes issues des mondes de la paysannerie, du militantisme et de la recherche s’interrogent sur les avantages et les inconvénients d’une série de formules pour désigner, au sein de collectifs de lutte plus larges, des terres qui seraient retirées de tout rapport productif et largement soustraites à l’emprise humaine.

Marine Fauché · Virginie Maris · Clara Poirier
10 février 2022
Temps de lecture : 18 minutes

Lire l'article sur le site de la revue Terrestres