lundi 15 mars 2021

Lecture à venir : Penser l'écart - Carlos Tinoco, Sandrine Gianola, Philippe Blasco

Les surdoués et les autres - Penser l'écart

Comment expliquer la fascination pour les performances hors normes des « surdoués » ? Quel visage de l'humanité offrent-ils et que viennent-ils déranger ? On leur reproche d'être trop rigides, trop absolus, trop sensibles... On les incite à s’adapter. Cet essai leur propose au contraire de s'émanciper de leur désir de conformité et d'aller au bout de leur propre cohérence.
Cliniciens, enseignants et « surdoués » eux-mêmes, les auteurs offrent une plongée au cœur de la question de l'intelligence, confrontée aux acquis fondamentaux des sciences humaines et notamment de l'anthropologie.

Aussi stimulant qu'émouvant, ce livre est une libération pour tous ceux qu'une étiquette a enfermés, et une réflexion sur notre condition humaine. Et si l'objet à considérer n'était finalement ni les « surdoués » ni les autres, mais l'écart qui les sépare ?

 


 


D'autres vidéos : https://www.youtube.com/channel/UCTFSbMzp7yjguxH3eZU77CQ

 

Neurologie de la précocité intellectuelle, Pr Michel Habib

https://www.adulte-surdoue.org/2011/09/neurologie-de-la-precocite-intellectuelle-pr-michel-habib/

 Pour étudier le cerveau on dispose de trois modes d’investigation :

  • L’électrophysiologie (électroencéphalogrammme notamment), qui mesure de l’activité électrique.
    > l’EEG a tout d’abord semblé montrer que des parties du cerveau communiquaient plus les unes avec les autres.
  • L’imagerie cérébrale avec l’IRM fonctionnelle notamment (visualisation du fonctionnement)
    > a permis de penser que le fonctionnement du cortex frontal et du cortex pariétal est sur-activé dans la population à haut QI.
  • L’IRM morphologique (visualisation de la morphologie)
    > une plus grande connectivité entre les différentes zones du cerveau dans la population à haut QI (spécialement entre le lobe frontal et le lobe pariétal).
    > une morphologie cérébrale différente (principalement au niveau du cortex temporo-pariétal).


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire